Quelques conseils pour bien choisir son crossover


Vous voulez acheter un crossover, mais vous voulez aussi faire des économies en achetant un véhicule d’occasion ? Ce type de véhicule étant parfois très sollicité par son propriétaire, vous devez faire attention à certains points avant de faire un achat. On partage avec vous quelques astuces pour être surs de faire un choix judicieux.

Ce qu’il faut savoir sur les crossover

Quelques conseils pour bien choisir son crossover

Une bonne connaissance des inconvénients et des avantages du crossover vous permettra de mettre la main facilement sur le parfait crossover d’occasion. Il s’agit avant tout de s’informer sur ce type de véhicule : il existe des modèles sportifs, économiques ou de luxe. L’idéal est d’avoir une parfaite connaissance des points forts et faibles de chaque modèle disponible.

Le crossover en général a des avantages considérables. Ses lignes extérieures sont plus esthétiques que le SUV et il est caractérisé par une certaine habitabilité, un véritable confort et une remarquable polyvalence. Il est néanmoins plus coûteux en raison du coût d’achat, de son entretien et de l’assurance. Il a tendance d’ailleurs à surconsommer.

Le crossover est un véhicule urbains recommandé pour ceux qui roulent en ville et principalement pour un usage familial. Toutefois, il n’est pas rare de voir des célibataires ou même de jeunes couples s’orienter vers un tel véhicule en raison de son esthétique unique.

L’entretien et la sécurité d’un crossover

Le crossover, même s’il est d’occasion, revient plus cher en raison de l’entretien. Par exemple, les modèles tels que le Peugeot 2008 exigent une révision à chaque 20 000 kilomètres. La révision et la maintenance des pièces coûtent également cher. Il faut vérifier lors de l’achat la fiabilité du kit courroie et de la pompe à eau.

La révision est à 350 euros. Les amortisseurs doivent être en bon état, car leur remplacement exige plus de 400 euros. En outre, le crossover doit respecter un certain nombre de standards de sécurité selon les exigences de l’Union Européenne. Les crossovers qui sont sortis en 2016 au moins possèdent les systèmes ESP ou ABS. Il faut s’en assurer avant tout achat pour avoir une meilleure position de conduite. La fiabilité du moteur démontre que le véhicule avait fait l’objet d’un entretien minutieux et régulier des anciens propriétaires.

La prise en compte des exigences financières

Le prix d’achat est un critère de choix. Il doit correspondre en réalité au budget disponible. Ainsi, pour acquérir notamment un crossover Nissan Juke d’occasion, il faut prévoir au moins 10 000 euros. Le moteur est à essence et serait encore en bonne forme s’il affiche au compteur un maximum de 100 000 kilomètres. Un véhicule de ce genre peut encore être utilisé sur près de 5 ans après achat en occasion. Le crossover est dédié avant tout à un usage urbain. Il est recommandé de ne pas choisir les crossovers endommagés.

Des coups reçus par le passé sur la carrosserie peuvent entraîner de grosses dépenses lors des réparations, faisant ainsi grimper le coût d’acquisition final. La carte grise et l’assurance sont à prendre en compte lors du choix définitif. Au regard de ces éléments, il paraît nécessaire de faire une prévision d’un budget donné pour pouvoir régler facilement les frais de carte grise, d’assurance et autres. En la matière, il convient justement de préciser que plus le moteur sera puissant, plus le coût de la carte grise sera élevé. De même, le coût d’utilisation par an (carburant, visites techniques, etc.) doit aussi être inclus dans les prévisions.